Parme Ceriset :  » Boire la lumière à la source  » éditions du Cygne (collection Le Chant du Cygne).

Merci infiniment à mon éditeur Patrice Kanozsai, au directeur de collection Ismaël Billy, à Francis Gonnet pour la merveilleuse préface, à vous toutes et tous, amies et amis ici présents pour les échanges humains et artistiques si inspirants qui accompagnent mon cheminement en poésie et dans la vie.

Parme Ceriset

Le dernier recueil poétique de notre Amie Parme Ceriset vient de paraitre aux éditions du Cygne. le dix vins blog vous offre à découvrir quelques extraits, ainsi que tous les renseignements nécessaires pour ceux et celles qui souhaiteraient se le procurer…( http://www.editionsducygne.com/editions-du-cygne-boire…)

Quatrième de couverture :

« Boire la lumière à la source, s’en emplir nos mains blessées, laisser l’eau de vie se répandre et chasser l’obscurité de nos entrailles souffrantes ». Les mots de Parme Ceriset, qui s’écoulent en « écharpes d’eau vive », respirent l’air précieux de l’instant et célèbrent la vie, où chaque pas est « victoire sur l’éphémère ». Sa poésie invite à savourer pleinement le miracle de l’aube, comme au seuil d’une naissance, et à devenir « ces nouveaux Icares » rescapés de l’apocalypse qui n’ont « plus besoin d’ailes pour nager dans le soleil. »

Parme Ceriset vit entre Lyon et le Vercors. Médecin de formation, elle a été sauvée en 2008 par une greffe des poumons après quatre ans sous oxygène. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages dont « Femme d’eau et d’étoiles » (éditions Bleu d’encre, prix Marceline Desbordes-Valmore 2021), et « Le Serment de l’espoir » (éditions L’Harmattan). Elle a publié des textes dans de nombreuses revues et anthologies. »

Extraits :

« À celui qui revient de l’apocalypse

chaque grain de soleil est émerveillement,

chaque pas est victoire sur l’éphémère,

chaque regard est foyer ardent,

chaque goutte, marée céleste,

chaque joie célèbre

l’éternité de l’instant.

Surgir du néant et renaître à la lumière

au sourire du soleil sur nos peaux

à la joie verte des feuilles

à la danse du vent dans les rameaux

à tout ce qui frémit dans l’air et célèbre la vie retrouvée.

(…)

Ils se sont réveillés après une longue Nuit

de l’étrange sommeil au goût d’absinthe,

ils ont gravi depuis le gouffre

tous les échelons de l’espoir,

ils ont déplié leurs ailes

et fait craquer leurs chrysalides,

ils ont jailli du néant

pour voler dans la lumière.

(…)

Les amants se retrouvent aux forêts profondes

Ils deviennent senteurs d’épicéas

répandant dans l’ombre

leurs effluves printaniers

de soleil vert et de grenat.

(…)

Ils cueillent des pépites d’absolu

sur la robe des glaciers noirs,

leur joie s’écoule d’être en être

dans une communion bleutée.

(…)

Je marcherai loin

aussi libre que l’Amour,

aussi nue que la vague

et Tu seras Lumière effleurant mes rivages

et les cieux en furie

largueront leurs grêlons

mais nous serons heureux,

condamnés et vibrants,

de tempête et d’extase. »

Parme Ceriset in « Boire la lumière à la source, éditions du Cygne, collection le chant du cygne, janvier 2023.

Vous pouvez dès à présent commander ce recueil sur le site des éditions du cygne (lien ci-dessous), en librairie (Fnac, Cultura…), sur Amazon ou auprès de l’auteur en MP sur sa page Facebook (https://www.facebook.com/parmeceriset)

Lien pour commander sur le site des éditions du Cygne :

http://www.editionsducygne.com/editions-du-cygne-boire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s