Rêves inexpliqués -Geny’all

L’enfant grimpe au sommet d’un immense pin tropical.

Ses pieds et ses mains s’accrochent telle des ventouses à l’écorce du tronc. Arrivé à la cime comme par magie et sans faire de dégât, l’arbre se déracine puis, décolle pareil à une fusée. Comme il l’aurait fait sur un tapis volant l’enfant s’installe confortablement. C’est alors, que les branches et les feuilles se métamorphosent en hélices qui brassent l’air du vent qui souffle.

Quidam : « Eh ! Bah ! Dites-moi, vous en faites souvent des rêves comme ça ? »

L’enfant : « Oui pourquoi ?

Tenez, écoutez ça ;

Je suis fermé, et emballé dans une papillote. »

Quidam : « Et vous devenez chocolat ! »

L’enfant : « Non, pourquoi ? »

Quidam : « Bon alors, guimauve ou sucre d’orge … »

L’enfant : « Bien trop banal … »

Quidam : « Dites-moi tout, j’ai hâte, je suis impatient de savoir… »

L’enfant : « Alors, le papier d’argent tout blanc m’enveloppe et je me retrouve direct en costume à paillette, aperçois une flûte de champagne …, à peine le temps de me désaltérer, que celle-ci se transforme en instrument à vent. Cuivre de Jazz …. Je joue et on m’applaudi ! »

Quidam : « Connaissez-vous Salvador, Henri Salvador… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s