Anne Perrin – On pourrait décider de teindre l’éternité

On pourrait décider
de teindre l’éternité
en un mouvement langoureux
avec toutes les passions adjacentes
On pourrait sublimer
les orages déversés
comme autant de plaisirs
à colorier les humeurs
On pourrait colmater
les failles du cœur
à se détacher des gouffres
où plus rien ne peut naître
On pourrait oublier
le mal des indifférences
et reprendre le bal
des danses amoureuses
Mais on ne peut
modifier une trajectoire
quand l’âme d’une étoile
demande à revivre.

« VAN GOGH. À LA PORTE DE L’ÉTERNITÉ »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s