Sophie Ducasse – Aujourd’hui j’ai joué à être mon père

Aujourd’hui j’ai joué à être mon père
j’ai ouvert les huîtres et beurré le pain
j’ai ouvert la table du jardin sur le soleil, chaussé de gros godillots, allumé le barbecue et remué la braise.
Puis j’ai joué à être ma mère
j’ai coupé les betteraves, mis de l’ail dedans et un brin de persil dessus,
j’ai mis les assiettes, les serviettes en papier, celles qui sont belles avec des fleurs géantes,j’ai mis les couverts de part et d’autre avec de l’amour dedans.
Puis j’ai joué à être mes enfants
j’ai mis les pieds sous la table, les mains dans le pain, croqué à pleine bouche le beurre et les radis, ri aux mouches et aux abeilles perdues d’être déjà en novembre et j’ai quitté la table avant que le repas ne touche à sa “faim”.
Plus tard j’ai joué à être la lune, aventurière, en ce midi si bleu, si beau, j’ai joué aux nuages cachés, aux parties de saute moutons
je me suis fondue en l’arbre orange flamme, protégeant le rouge gorge et son coeur gonflé.
Enfin j’ai joué à être moi
j’ai écrit ce poème en serrant ce reste d’été, ce début de printemps, cet étrange automne bousculé par les saisons en regardant en l’air les grues portant sur leurs ailes un sac cousu d’hiver et de costume blanc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s