Sylvain Josset -J’ai arraché un rayon du soleil…

J’ai ouvert la fenêtre
J’ai arraché un rayon du soleil
Profitant de l’oiseau sur le rebord
La chienne d’à côté est venue caresser le grillage
En attente de rebrousse-poil
Je m’éternise dans un temps qui ne vaut rien
Je suis enfermé dans une chambre avec des murs d’enfants qui ont grandis, ça ne ressemble à rien
J’écris dans un livre d’écriture à qui il manque tes mains, d’ailleurs je pense te l’envoyer, il y a l’histoire d’un fleuve à continuer…
Ou le noyer dans ta rivière
Je déguerpis du lit très vite le matin
J’écris vite et mal
En faisant des allusions douteuses sur une horloge
Qui m’enfonce ses heures dans la tête
Je hais les tictac d’où qu’ils viennent
J’ai peur de tout confondre
J’écoute des chansons qui parle d’amour
Je danse devant Andrée, ça l’a fait rire !
Elle a eu 85 ans y’a pas longtemps
Je lui parle de nous car j’ai envie de voir tes yeux dans ses yeux
Et ça m’fait du bien !
Andrée c’est un peu Marie mais pas tout à fait mais toi tu sais…
Je ne déshonore personne, je parle
Tu m’as appris ça
Je dis à tout le monde que je t’aime
Et que des fois c’est difficile à l’amour d’aimer
Mais que nous sommes les plus forts
Les plus forts
Je t’aime
Attends je referme la fenêtre, la fraicheur de novembre…

Le bouton sur la langue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s