Almanach Vermot 1938 – l’Attila du Nouveau Monde ( Emiliano Zapata ) – F Estèbe

C’est une bien étrange figure que celle de l’aventurier mexicain Emiliano Zapata, lequel s’était surnommé lui-même  » l’Attila du Nouveau Monde « .

En dépit de son prénom et de son nom de consonances espagnoles, Zapata avait du sang indien. Et, comme tel, il détestait férocement la race blanche. Il la détestait d’autant plus qu’il avait lu le récit des exactions et des cruautés commises jadis, sur le sol de son pays, par le conquistador Fernand Cortez.

Zapata menait l’existence d’un détrousseur de grand chemin lorsqu’il se dit, en 1914, qu’il pourrait peut être jouer le rôle du quatrième larron, dans le conflit qui mettait aux prises, pour s’assurer la maîtrise du Mexique, les généraux Huerta, Carranza et Villa.

Au Mexique, 30 % de la population descend des Aztèques. C’est à elle que va s’adresser Zapata. Il lance cette proclamation :  » Venez avec moi pour rendre le Mexique aux Mexicains et pour jeter les blancs à la mer « .

Les recrues lui arrivent nombreuses. Avec elles il fonde  » la légion de la mort « . Cette étrange phalange comprend une importante proportion de femmes, des  » soldaderas  » et qui se battront avec autant d’énergie et de bravoure que les hommes.

Avec comme point de direction Mexico, la petite armée se met en marche. Mais, chemin faisant, il faut vivre. Zapata n’est pas embarrassé pour si peu. On rançonne et on pille. Ceux qui opposent de la résistance sont mis à mort. Zapata se glorifiait d’avoir tué 250 blancs avec son couteau. Mais le côté le plus étrange de cette âme d’aventurier était incontestablement son caractère religieux.

Zapata portait toujours sur sa poitrine un scapulaire du Sacré-Coeur de Jésus et ses cohortes étaient toujours précédées d’une bannière portant l’image de Notre-Dame de la Miséricorde !

La Légion de la Mort continuait sa marche en avant, accumulant ruines et cadavres sur son passage.

Le seul homme, capable, par son énergie, de lui barrer la route, le Général Huerta, venait de disparaître, et Zapata entra, sans coup férir dans Mexico. Et, dès l’instant où il fut installé dans la ville, il y fit régner un ordre strict, châtiant impitoyablement ceux de ses partisans qui ne se conduisaient pas d’une façon absolument irréprochable.

Oui, l’ordre régnait, mais à quel prix ! Tous les jours les habitants de Mexico devaient fournir une contribution de 12000 dollars !

Après sa mort* , on calcula que les ruines et dégâts causés par  » la Légion de la Mort  » atteignaient un total de 100000000 de dollars !

1er mars

*En avril 1919, le colonel Guadarjo complota une embuscade contre Zapata .Ayant réussi à gagner sa confiance,il obtint ainsi de lui parler de son ralliement, lui promettant des hommes et des armes. Rendez-vous dans une hacienda . En confiance, Zapata ne se douta de rien tomba dans le piège : il fut abattu à bout portant. ( Wikipédia )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s