ALMANACH VERMOT 1932 : des troubadours

Résultat d’images pour troubadourLes troubadours qui, par leurs canzones et sirventes, charmaient chevaliers et châtelaines qui leur donnaient l’hospitalité, avaient, pour la plupart, adopté des costumes gracieux aux couleurs vives. La description de celui que portait Pierre Cardenal (Cardinal )

Calotte rouge se prolongeant sur la nuque, chausse de même couleur ; brodequins noirs, légèrement de forme pouline ; élégante cotte verte à col ouvert, très pincée à la taille, descendant jusqu’à mi-cuisse ; manches demi-bouffantes, bordées d’hermine au col, sur le bord inférieur et autour du poignet, un vêtement rouge débordant autour du cou. La carrière de Cardenal fut longue : il était originaire du Velay et mourut presque centenaire.

On dit que les troubadours se recrutaient dans toutes les classes de la société et si tous ne coururent pas de château en château, tous surent contribuer au perfectionnement de la chanson et excellèrent dans les chants d’amour. Est-il besoin de rappeler le troubadour Pouce de Capdeuil qui, à la mort de sa bien-aimée Alazaïs, qu’il n’avait cessé de célébrer dans ses vers, se croisa et alla mourir outre-mer.

article du 4 juin 1932

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s