Denise Rigot- Désirier – Le vent au soufflet d’accordéon

Le vent au soufflet d’accordéon.
Voilà encore que je t’invente.
Les yeux éteints du soir
quand la mer est profonde.
Le temps est beau
au delà des saisons.
Au delà des rivières
et des marchés aux fleurs
Je serai ta servante
En tablier bleu et blanc
Comme les ciels nuageux.
Au delà de l’hiver
Et des derniers printemps.
Oh mais voilà qu’il pleut.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s