Nefissa Ayachi – Gaïa, Terra Mater

A ma fille, à l’occasion de son anniversaire

Enfant, tu es la terre féconde et mon corps tes racines
Tu as l’âge de l’arbrisseau en sa tendre naissance
Quand il s’irrigue d’humus en ses bourgeons fleuris et d’ardentes étreintes au Ciel
Ramures bénies en ta vierge destinée Déployant ses bourgeons sans fin
Nombre premier cette année, nombre d’or en souverain automne!
Renais à bras le cœur, à bras le corps
Dépliant tes feuilles en claire jeunesse
Renais en douceur nomade, en sève de bonheur, en grain de mil de joie
À tous les vents bruissants de l’Amour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s