Les belles expressions de la langue française :  » Mettre la rate au court bouillon « 

Cette expression argotique qui date de la seconde partie du XXè siècle ( 1970 dans « la méthode à Mimile – l’argot sans peine » d’Alphonse Boudard et Etienne Luc. ) signifie se faire du souci au point de s‘en rendre malade pour quelque chose qui, en fait, n’en vaut pas la peine.

« Se mettre la rate au court bouillon c’est aussi de mettre en quatre pour quelqu’un ou quelque chose ( il s’est mis la rate au court-bouillon pour lui préparer une fête digne d’elle )

Une autre origine, datant du Moyen-Age celle-là (Ref : La Curme de Sainte Palaye in Glossaire de l’Ancien François ) nous explique que par rate, il faut entendre ration et que par bouillon, une mesure sèche du Moyen-Âge. Avoir la rate au court bouillon, pour un fonctionnaire en déplacement par exemple, c’est ne bénéficier que de chiches allocations de nourriture en nature. En effet la mesure pouvait être rase (courte) ou plus généreuse, bombée.

 » La rate au court-bouillon  » est aussi le titre d’un roman de San Antonio paru en 1965.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s