Julien Can’art – Cauchois : Spéculation Montparnasse-Poitou –


L’matin
j’achetai un billet de 10 euros
pour avoir dix euros
et j’prenais l’ train
j’ trichais car j’ payais pô
Si l’ contrôleur i contrôlait
j’ tracerais raide Led Zep là-Ô
.
C’t’ aprem
arrivé dans l’ trou d’ veaux
ébaubi devant la femm’ à Boby
J’lui achètai cash un million d’euros
dès lors j’étais suis un millionnaire de cash copine
et j’ la remerciais la poignée sue le poitrail jusqu’au bas de nombril
Lui offrant le feu et la dernière goutte entre ses
.
Moi et ma
mallette
quittâmes
la fête des fumigènes
Elle qui fut chouette
celle-ci à Bob’
Cet’ Emma l’aimée
qui fumait vraie et farandoles
Allumettes au miel facile
Carton plein Foire du trône
.
De retour
à la bourre
Au vide-quai vide
Montparnasse gare TGV crevé
naze et plus nanti Quelle blague
j’ crie l’ doigt dans sa croupe cire
Comme si elle était encore sis
En pleurant mon téléphone
Le répondeur et moi parlant seul
Le sel à rivière pleurs et les poches embeurrées
Remembrance ô que ça me lance
.
J’ai perdu ma mallette à million
dans l’ wagon d’ tête
Le sire con qu’on ne voudrait connaître
Rubicon passé
Inconsoluble dans l’air du temps capiteux
.
T’avais l’amour T’avais le gain
Y’avait sa main Aussi les ors
Pour dix euros j’ai plus rien
Je me donne la main
Et je marche en priant
L’emprise du néant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s