Le pouvoir des hommes -Graziella MASIA


Ma tendre terre nourricière
Qui m’as chérie comme Ma Mère
Tu m’as vu naître un soir de prière
Pour me combler de bonheur éphémère
De cette nature, il ne reste qu’un tas de pierres
Qu’avons nous fait avec nos numéraires
Construire des pyramides de verres
Pour atteindre des sommets et les airs
Jusqu’à se prendre pour des Dieux de l’enfer
En détruisant notre climat et le mettre à terre
Nos respectueux ancêtres étaient réfractaires
Et voient les fondations de notre propre cimetière
Évitons les repentis et les veillées funéraires
Mais gageons nous d’être des citoyens de la terre
Pour que nos enfants puissent être fières
Afin que notre évolution ne soit plus meurtrière
Arrêtons de faire des courbettes et des manières
Nous sommes assis sur une énorme poudrière
Donnons nous la main comme si nous étions des frères
Car le pouvoir des hommes sera auxiliaire
Que lorsque ce monde commencera à se taire

Photo de James Wheeler sur Pexels.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s