MARIA MERCÈ MARÇAL ( Poétesse catalane 1952-1998 ) – CHANSONS POPULAIRES DE LUNE

Aujourd’hui, si jamais
venait la lune morte,
l’amour chanterait
qu’on frappe à la porte.

Et si jamais elle se montrait
bossue vers le couchant,
l’amour chanterait
en quart croissant.

Si jamais la lune était
toute ronde et rouge,
l’amour chanterait,
l’amour folle.

Mais ah, si jamais blanche
elle vient, ronde et blanche,
l’amour chanterait
que la porte soit fermée.

Et si la lune venait
bossue vers le levant
l’amour chanterait
l’amour décroissant.

Ah ! quelle drôle de lune !
Ami, sortons à la fenêtre
entre minuit et une !

Lune, monnaie de cuire
à l’air, porte-nous bonheur
entre minuit et une heure !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s