Coups de gueule – L’actu de Pierre Thevenin

Encore une petite remarque sur la position de nos éminents footballeurs relativement à l’organisation de la Coupe du Monde par le Qatar dont l’abnégation, on ne le martèlera jamais assez, l’a conduit à sacrifier (au bas mot) 6 500 travailleurs : Lilian Thuram dont on connaît l’engagement, tellement rare dans ce milieu, aux côtés des victimes de racisme, brille par son silence. Peut-être parce que son fiston joue en équipe de France ?

Foot toujours : Comment l’ignorer ? Christophe Galtier, le coach du Qatar Saint Germain a répondu aux critiques à propos du déplacement de ses joueurs en jet privé de Paris à Nantes : tout le monde a entendu sa blagounette sur le char à voile. Ce qui a beaucoup amusé M’Bappé (c’est vrai, il y avait de quoi se tordre! Si, au moins, ç’avait été du deuxième degré!). En fait, il s’agissait surtout d’un fayotage en chaîne : Galtier fayotait devant le patron qatari et le joueur faisait de même devant son entraîneur. Et le rétropédalage de celui-ci, le lendemain, était encore plus minable (il s’est même dit concerné sur les problèmes de climat ! Et ses joueurs tout autant : surtout Messi : 52 voyages en trois mois avec son jet privé ! Un bilan carbone équivalant à celui d’un pékin moyen en 150 ans. Mais ça, Galtier a oublié d’en parler). Pour finir sur ce sujet, Galtier, baobab de l’humour, aurait pu demander : « Alors, les British, pas trop bas, l’ moral ? «

Laissons de côté le ballon rond et ses thuriféraires. Venons-en à Babette d’Albion. Impossible, là aussi, d’y échapper. Comment ne pas savoir qu’elle a régné 70 ans, qu’elle en avait 96 et qu’elle adorait l’équitation ? Elle l’aimait plus, apparemment, que la littérature : un exemple : en Souabe, il existe deux bleds appelés Marbach. L’un avec des haras, l’autre avec la maison d’enfance de Friedrich Schiller. Je me suis laissé dire, de sources différentes, donc, en principe sûres, que lors d’une escapade en Allemagne, elle s’était trompé de Marbach et qu’elle en avait été fort désappointée (lorsqu’on l’est particulièrement, c’est toujours « fort »). Fuck Schiller, c’étaient des canassons qu’elle voulait voir ! Mais laissons les médias à leurs éditions spéciales (jusqu’à l’indigestion ? Pour sûr. Mais on peut toujours zapper) ! Et god save Charlot qui va, dit-il, consacrer toute sa vie (du moins ce qu’il en reste) à poursuivre l’œuvre de Mom ! Avec une fibre plus écolo, ce qui nous fait une belle jambe, vu le rôle politique du souverain !

Quelqu’un pourrait-il expliquer à Bruno Le Maire ce que sont les superprofits ? Il n’en a entendu parler ni à Normale Sup ni à l’ENA. Même son paternel, Momo (Maurice pour les moins intimes), cadre chez Total, ne le lui a pas dit ? Étonnant, non ?

Changement d’équipe dans « C politique » : Thomas Snégaroff (qui présentait déjà « C politique : la suite » et participait à la première partie dirigée par Karim Rissouli), prend les rênes de l’ensemble (FRANCE 5 : de 18 heures 30 à 20 heures 50). Dans l’émission de rentrée, ce dimanche 11 septembre, la Queen fut la grande absente. Sa disparition a seulement fait l’objet d’une brève dans « la semaine Pol », après quoi on a braqué les projecteurs sur l’Ukraine et la contre-offensive des troupes de Zelensky. Bref, la nouvelle saison, la 7°, est bien partie. À titre de comparaison, la veille, Ali Baddou avait consacré plus de la moitié de « C l’hebdo » au rendez-vous de la Queen avec la Faucheuse. Vous avez dit « people » ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s