Marie-Cécile Bacquaert – Elle était là à l’abri des regards,



Elle était là à l’abri des regards,
Venue lui rendre par le coeur,
Tout l’amour qu’il lui avait donné débordant de son coeur,
Les souvenirs se ramassent à la pelle,
Le coeur les ancre avec bonheur,
Il lui avait donné la plus belle chose qui puisse exister.
Le sentiment d’aimer et surtout d’être aimée.
Des qu’elle ouvrait les yeux, ses pensées voyageaient vers les cieux.
Un larme venait caresser sa joue et mourir sur son coeur.
Il était au plus profond de son âme si tendrement blotti.
On ne peut oublier ce qu’on a un jour partagé,
C’est la magie de ce qui nous lie tout au long de la vie.
Le temps passe mais dans la mémoire laisse des traces..
La page se tourne mais ne sera jamais arrachée.
La plume trempée dans le coeur un nouveau chapitre vient s’ancrer.
À L’ENCRE DE MA PLUME

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s