Je viens de dire je t’aime autrement-ARKEL

je viens de dire je t’aime autrement
« de la lumière avant l’amour à la mer »
ce temps court que même la grande aiguille ne produit pas
je n’ai pas d’horloge au cœur
juste les pieds dans l’eau quand tu m’autorisais mon minuit
j’ai attrapé les courbatures d’un lit aux nuits de trop
nous avons eu l’indélicatesse de la mer qui remonte trop vite
la Bretagne est une terre d’exil pas de rassemblement
tu n’aimes pas les hortensias
et les crêpes sont des blocs de béton
je rêve d’une plage de macadam pour se brûler les pieds
tourteaux et araignées pour foule de gens
croquer le beurre et fixer la mort
le whisky breton qui accompagne le cercueil
tu donneras mes cendres aux crabes
retourner les rochers
et perdre patience pour des palourdes inconnues
voir ton cul flotter devant moi
il faisait beau pour un ciel breton
et une baïne avec tant de questions
et une baïne avec tant de questions

Cet après-midi
j’ai dis je t’aime autrement
« de la lumière avant l’amour de la mer »
Recueil « Les cordages entremêlés »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s