Dépoté poème d’été… Gilles Compagnon

Bondi mâté
insinué tué.
goûté avalé salivé.

Intense le vivre
le coup de foudre.

Le plier l’interloquer l’interpréter.
Le mettre à nu
le relooker le visiter.

Le tendre à bout d’effroi.
À la pagaie, l’esquif…
Avancer, broutant
désir et pire.
Le vivre de pleins bras.

Le fondre en poudre.
S’y poster s’y donner.
L’adopter.
Entre deux élans,
s’y moudre.

Si fort rapprochés
unis en un seul corps
réduire l’amour
brisure minerai grisou

Dépoitraillé, le duel.

Ferrailler
toute folie dehors
en attendant l’orage…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s