Haïkus Français

Photo de Guillaume Hankenne

Dans un trou du sol, la nuit
En face d’une armée immense
Deux hommes

(Julien Vocance)

Sur le chemin de halage
En bonnets de fous
Deux bourricots.

(Paul-Louis Couchoud)

Chaque arbre
À sa façon
D’appâter le soleil.

(Eugène Guillevic)

Les trois rampes, pareilles
À trois paupières qui se lèvent
S’allument trois fois.

(Jean-Richard Bloch)

La vallée est un golfe,
Où la ville se noie,
En sonnant les cloches.

(René Maublanc)

O sept écluses dans les pins !
De quel tombeau surhumain
Êtes-vous l’escalier ?

(Paul-Louis Couchoud)



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s