Haïkus -Masaoka Shiki

La rivière en été
Malgré le pont
Le cheval traverse dans l’eau.

Martin-pêcheur regarde
Comme je suis beau dit le poisson
Qui plonge aussitôt

J’épluche une poire
Du tranchant de la lame
Le goutte à goutte sucré.

Terrible !
Des pierres s’écroulent du mur
Les chats en chaleur.

Sur le sable du rivage
À chaque trace de pas
Le printemps s’allonge.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s