Particularité – Taya Léon

Aux ports, les marins veillent
la force du soleil
Mitigée est la lueur de leurs regards
à l’heure du départ en mer
Le vent crépite et escorte les vagues
agitées d’incessants mouvements
mesurant le temps sur les navires
au passage des courants
Dans l’univers, un rêve particulier attise le présent
J’admire la splendeur de la flotte glissante
parmi l’écume bleu fluorescent
Couverte d’émotion j’ère
dans le semi-obscure évanescent
au départ répété vers le large
des goélettes à voile blanche
En vol de nuit les mouettes
s’estompent fugaces sur le Tage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s