Oppressé -Julius C’anar Cauchois

J’ai longtemps cherché
Le temps de la cerise
Au gai de ton gâteau
Un plaire deux doigts X hard
Et l’ivresse des averses qui défrise
La mêlée de ton triangle d’Ô
Où tu te serais permise
De m’adorer

Jeunes M’as-tu ?
Motus
Motus
Un peu voulu ?

Mais les rues ont mangé les mers
Je me suis noyé dans ma crise
Avec son socle de solitude
Un désert qui ne boit que de la misère
Et la verse dans le S.O.S. de ma couardise
L’emmêlé tout à mon âme prude
Oui je me souviens de la remise
Où seul je me perds

Car le passé est un futur au présent
.
Le grumeau dans mes prisons
Et mon envie de te dire
De ne pas savoir te dire
Que je t’aime toi mon évasion

Car mon passé n’est que futur oppressant

Photo Julie Ladret

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s