Gilles Gréard – Tarologie : Quand la Papesse rencontre le Diable

Quand la papesse rencontre le diable, ça fait des étincelles, si la papesse est une mère au foyer
dirigiste, matriarche, elle guide sa maison d’une main de maîtresse.
C’est la mère supérieure qui gère ses affaires et il ne faut pas la contrarier ni la contredire dans l’espace clos de la maison (rien ne dépasse) elle peut prier en silence en femme recluse elle suscite et engendre une dualité par son comportement.
Cependant, ses intuitions de mère supérieure sont souvent justes (si vous êtes dans ses papiers) elle gagne votre amitié en confiance, sa sagesse n’a d’égal que sa patience… c’est d’abord une MÈRE voir une grand-mère et la gestation porte ses fruits au bout de neuf mois ainsi que le germe de vie qui croît lentement et secrètement.
La papesse c’est une initiée, elle aime entretenir les mystères sur la connaissance, elle murmure dans son alcôve les sagesses secrètes avec le DIABLE (diabolus = division en latin) et elle (2= dualité) il risque d’y avoir de l’eau dans le gaz méphitique.
Car ce DIABLE est un ange déchu, un ange déçu, parfois il a pu brûler ses ailes au soleil de l’orgueil… sa force vitale n’as d’égal que son Ego démesuré ; LA PASSION et les désirs sont dévorants chez lui, la possessivité et la jalousie sont décuplées… Et avec une papesse dans un couple ça prends des proportions de « cocotte- minute » explosive ce diable est un tentateur, un séducteur, un manipulateur, parfois aussi un pervers narcissique.
L’argent du diable est une arme à double tranchant !
Oui ce diable possède un pouvoir, de gouverner, de diriger comme la papesse mais de façon plus pernicieuse ou perverse.
Les gouvernants sont enchaînés à la matière… et les peuples suivent comme des moutons asservis, l’asservissement aux plaisirs de toutes sortes (addictions) sexe, drogue, argent avec une papesse ça risque d’être fort difficile à vivre…
CEPENDANT, ce diable possède un fort magnétisme, créatif et ludique, c’est aussi une formidable énergie qui doit être canalisée.
Pour conclure, je dirais que ce couple « papesse-diable » est hors norme, sans doute marginal, atypique, initiatique, hors des sentiers battus, hors de la logique et de la raison, couple « border-line » sur un chemin de connaissance !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s