Ahmed El Fazazi – en respirant une fleur sauvage…

Que tout soit éthéré
qu’il y ait à peine
un peu de zéphyr
et que les abeilles
nous emportent
quelques pollens
que les fleurs perdent
que nos âmes
se répandent dans l’espace
et qu’un matin
quelqu’un sache
que nous avons survécu
en respirant une fleur sauvage.

Photo : fleurs sauvages de l’Atlas ; printemps 2016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s