Elisa Ka – Il aurait fallu

Il aurait fallu
que les murs s’éloignent,
que le regard s’évade
plus loin
pour mieux voir
Il aurait fallu
que ses bras se détachent
de la croix des hommes
pour embrasser l’aube
vierge,
riche de ses promesses
et la goûter comme un fruit
défendu non encore entamé
Il aurait fallu
que ses lèvres se posent
sur celles d’un désir résurgent
pour pouvoir étancher sa soif
d’eau-de-Vie
Il aurait fallu
que ses mots la réveillent
en se décollant des murs
englués de silence
Alors inexorablement
ses pensées la dérivent
vers le Sud,
avec son ciel aveugle
et cette mer d’un bleu
désespérant
où se sont noyés tant
de rêves infus,
ce Sud,
sans issue,
qui a perdu sa trace
dans un jeu d’ombre et de lumière.

Photo Olivier Nesa ( » Fractures « )



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s