Gilles Compagnon –

L’avion haut filant au ciel
s’étire en un fuseau blanc
par l’ourlet de l’oeil le fixant
on se sous-tend à son surfilage
pour tenter de suivre adroitement
sa trace droite au plus près
de son rectiligne tissage
de la voûtée nef solaire
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s