Gina De Vastey Fils-Aime – La musique du silence ou le baiser de Dieu


Quand assis dans la pénombre pour un moment de communion, on oublie son individualité et que l’on fait un avec la nature, qu’elle est apaisante cette mélodie du silence.
Le vent siffle légèrement à travers le feuillage alors qu’on perçoit le bruissement des insectes sur les feuilles mortes, les oiseaux qui picorent, le battement de leurs ailes, les brindilles froissées sous les pas des animaux.
Cette eau coule comme fond d’accompagnement, tandis que le clapotis, alors que le chien s’abreuve tranquillement, résonne comme une note de piano.
Le chat sur la clôture se déplace avec une telle grâce qu’il parait interpréter, à sa manière, la mort du cygne.
La lune comme un disque d’argent semble suspendue, détachée de son écrin, Tout semble en harmonie. Les libellules dansent leur ronde dans ce halo de lumière diffuse.
Les yeux fermés à écouter cette symphonie céleste, cette sensation d’amour et de tendresse ; l’étreinte de Dieu.

L’étreinte de Dieu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s