Marion Lubreac -Ça bourdonne et ça trille…

Ça bourdonne et ça trille
A l’écho des cascades
Des roulis de cailloux s’écoulent en secret
Ça chuinte,
ça chuchote
Ça fredonne…
friselis d’eau verte!
Ruisseaux …
Une petite fille
Les pieds nimbés d’argent
murmure et psalmodie
Son bonheur de printemps.
Un frisson d’oiseaux bruisse
A la bouture d’un étang.
Le reflet des oiseaux s’anime
Aux draperies des roseaux
Senteurs de rubis
Saveurs d’améthyste
Soieries
Les doigts des aulnes
Aux brisures blanches
Frétillent.
Froufrou d’écume
Jupons d’alcôve
Ébouriffades de plumes
Alors
S’écoulent
D’extatiques soupirs
Aux alcôves de mousse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s