La légende des roses, un conte de Carmen Montet

Pourquoi la rose est-elle la seule fleur à avoir des épines ? Pourquoi ses tiges sont-elles armées jusqu’aux racines ?

Il y a fort longtemps quand les fées régnaient sur terre

Avec les nymphes les elfes, les sorcières,

Il existait de beaux jardins où poussaient des fleurs

Toutes aussi belles, au doux parfum aux frêles couleurs.

Mais la plus belle d’entre elle, était la rose

Rouge vermillon, jaune soleil, blanche éclose

En bouton, entrouverte ou fermée

Rose, violacée, orangée ou bleutée.

En ces temps reculés

Les roses naissaient dans la terre.

Elles avaient des racines tout comme les primevères

Elles étaient vulnérables et sans défense

Sans épines, quelle imprudence ! 

Un jour le magicien, le maitre du royaume d’Éden

Rassembla fées, sorcières, elfes, nymphes, sirènes

Pour leur demander d’élire la reine des fleurs

Qui symboliserait l’éternel bonheur.

Fées, nymphes et elfes mirent tout leur cœur

Pour faire pousser orchidées

 Oeillets, pivoine, pois de senteur 

Mais ce furent les fées du château Harmonie

Qui remportèrent le premier prix :

Leurs roses furent couronnées pour leur beauté.

Leur délicat parfum et leurs robes raffinées.

La nymphe du château des pluies en fut toute humiliée

Elle éprouva alors ombrage et jalousie

Car pour elle, ses orchidées qui vivaient au de là d’une nuit

Étaient plus belles, plus éternelles, plus jolies.

Elle envoya des serviteurs dévoués

Pour aller arracher la nuit tombée 

Dans le jardin des fées

Racines plants, et roses à volonté.

Ces voleurs dispersèrent près de la rivière.

Les pétales de toutes les roses et trémières 

À l’aurore quand le soleil se leva, les fées d’Harmonie

Trouvèrent leur jardin dévasté, la roseraie anéantie 

Les racines étaient piétinées, les pétales éparpillés

Elles   pleurèrent de tous leurs yeux

Sans entendre une petite voix

Qui leur disait tout bas

D’aller près de la source bleue

Une fée suivit ce conseil

Et entraina avec elle 

Ses sœurs comme des ombres

Jusqu’à l’onde profonde

La voix reprit avec douceur : » 

-Voyez-vous ces arbustes tout près des gros troncs ?

Nous nous en servirons :

Ils seront les épines et les aiguillons 

-Mais comment y faire pousser dessus nos fleurs ?

Questionnèrent les fées en chœur

-Ces arbres seront les pieds de vos rosiers futurs 

« Rassembler les pétales et les fleurs fanées

Posez les dessus et attendez une journée

Vos roses seront protégées de leur armure. 

Cette armée d’épines et d’aiguillon

Garantiront leur protection. »

Le lendemain, des rosiers s’étaient parés

De mille roses écloses, de mille couleurs

Délivrant un parfum délicat, séducteur 

On vient des quatre coins de la contrée

La nymphe voulut encore se venger

Elle envoya ses petites mains faire la vilaine besogne 

Arracher rosiers, fleurs mais ces petits bonhommes

Se piquèrent méchamment aux aiguillons et aux épines

Certains tombèrent sur le tronc et les racines

Ils en sortirent couverts de griffures et de sang

Et s’en allèrent sans plus rien dire et en pleurant.

La nymphe alors décida d’agir elle-même

Et se rendit dans ce beau jardin d’Éden

Quand elle coupa une rose, elle se blessa

Une profonde piqure au doigt

Elle glissa et tomba, le sang coulait sur ses joues 

Elle attrapa pour le déraciner, le pied d’un rosier

Mais ses aiguillons lui frottèrent le nez

Elle trébucha encore et se retrouva à genoux

Elle se releva, mais ses cheveux  fous

S’étaient pris dans les ronces

 C’est alors que des hiboux

 Vinrent l’attaquer pour toute réponse 

Elle quitta en hurlant la roseraie

Sang sur les joues, visage défait

Et on ne la revit plus jamais.

Depuis les roses sont toujours les reines 

Mais comme toutes les souveraines

Elles ont des sentinelles

Qui veillent chaque jour sur elles :

Aiguillons, épines, ronces et abeilles. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s