Moi, le poète, moi l’ascète, انا الشاعر انا الزاهد… Med nadhir sebaa

Moi, le poète, Moi l’ascète, moi le poète,
Ego enflé, toujours en quête,
Je n’écris pas pour le mythe,
Je n’écris pas pour l’argent,
J’écris pour toutes sortes de gens,
Artistes, rêveurs, sybarites,
Grégoriens, chanteurs plain-chants,
Soufis, Kémites, Jésuites,
Écrire à suer sang….
Moi, l’écrivain, petit poète,
Je n’écris pas pour le mérite,
La vie pour moi n’est que transite,
Sans césure ni métrique parfaites,
Ma rime sent la harengaison,
Mon vers est en hors-saison,
Sextant futile d’un Hermite…
Moi, l’écrit-vain, moi le poète,
Écornifleur à la sauvette,
Je navigue contre le temps,
Défiant la houle, le cœur en fête,
Des graines d’espoir, je sème au vent,
L’amour bourdonne dans ma tête,
Tel morpho bleu à la conquête,
De la belle Muse du printemps,
La belle Rose à collerettes,
Qui ne fleurit qu’un instant,
Pour le trouvère- petit poète,
À L’haïku nul, comme le néant,
Moi le poète-anachorète,
À l’éternelle âme d’enfant…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s