Janine Martin-Sacriste -Cour de récréation


Je le dis tout net, je n’aime pas Marie-Henriette.
Elle a de ces manières onctueuses et serpentines qui me révulsent.
Elle déplace son corps lourd de blonde trop potelée de groupes en groupes pour porter sa « bonne parole » alambiquée et tueuse car Marie-Henriette veut devenir la reine de la cour de récréation.
Un mot aimable, une attention, une goutte de venin distillée à bon escient… elle sait ne pas se faire oublier.
Quand son œil bleu et globuleux de myope se pose sur moi, je peux y lire tant de questions, un début de haine et certainement de la peur.
Elle ne possède pas la clé pour ouvrir ma porte.
Sa dernière trouvaille est curieuse, elle a sorti de la poche de son tablier rose des petits bâtonnets qu’elle offre généreusement à ses amies. Ainsi, elle a créé un groupe de suceuses, de mâchouilleuses qui, les yeux dévotement baissés sur leur bâton de réglisse, aspirent d’un air extatique un jus noirâtre qui leur gâte les dents et affole leurs petits cœurs de sottes.
Assise près de la vieille souche du marronnier, je compte les champignons beiges et gélatineux qui squattent sa pourriture moussue.
Une pomme fripée à la main, je rêve de voyages impossibles dans ces pays où poussent des branches fleuries et parfumées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s