Parme Ceriset – Danse !

Danse,
souverain de la nuit
contre mon corps brûlant,
ton ombre de mystère
effleure ma peau d’ambre…

Danse,
sous les feux du couchant,
tes lèvres bleues de pluie
et tes yeux de comètes
embrasent mes papilles
et enflamment ma langue…

Danse,
te frôler électrise
mes flammes d’étamines
et j’ancre ton pistil
dans l’antre de mes songes…

Danse,
comme un chêne bercé
par le vent des passions
qui pénètre l’aurore,
et chevauche les anges…

Danse, danse, danse,
je te veux :
Je cueille une étoile,
je la mange.
texte © 2020, paru en 2021 dans la revue Lettres capitales /

bronze – Camille Claudel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s