Humour…grinçant

Il y a quelques jours j’ai trouvé sur le net ce petit texte qui se moque avec humour ce cette nouvelle culture  » woke  » qui nous vient des states et qui veut contenter tout le monde et ne blesser personne ! Le résultat, un futur qui ne donne pas vraiment envie !

Entre les vieux réacs anti-tout et celles et ceux qui veulent tout changer, il faudrait trouver un juste milieu sinon on risque de ne pas rire beaucoup dans un avenir proche !

En attendant je vous laisse découvrir ce texte tragi-comique qui laisse entrevoir un avenir pathétique.

« Ce matin de 2035, mon fils de 8 ans m’a fait une crise et a menacé d’appeler le 119, car je refuse qu’il aille à l’école en jupe & avec du vernis aux ongles. Ma fille Julie de 15 ans, qui se sent «non-binaire », m’a traité de « boomer », car j’ai refusé de l’appeler «iel» en parlant d’elle et parce que je refuse de changer son prénom à l’état civil. Elle veut s’appeler «Jul» pour qu’on ne puisse pas supposer son genre. Et aussi car Jul est son chanteur préféré.
« Je pars au boulot à vélo car depuis la loi Hidalgo de 2026, la voiture (même électrique) est interdite dans les grandes agglomérations. Je parcours donc 35 km tous les jours à vélo. Avec la chaleur de ce mois de juillet, j’arrive au boulot trempé et décoiffé. Mais ce n’est pas grave, c’est le cas de tout le monde : ici, personne ne se regarde et personne ne se juge, car c’est passible d’une amende et, éventuellement, d’une peine de prison selon la gravité de la remarque.
« Mon patron me fait savoir qu’il m’a mis un blâme car, hier, j’ai écrit un mail sans écriture inclusive et qu’une cliente s’en est plainte. La prochaine fois, c’est la porte ! Il faut que je fasse attention à ce que j’écris et à comment je l’écris. Et aussi à ce que je dis…
« Ma nouvelle collègue, qui partage mon bureau, n’est pas là aujourd’hui, car c’est sa semaine de «congé menstruel». C’est un congé mis en place depuis 2023 afin de « permettre aux personnes possédant un vagin » (sans distinction de genre, pour éviter d’éventuelles stigmatisations) de rester à la maison, pour motif de règles douloureuses, une semaine par mois.
« Grâce à son absence, je peux donc exceptionnellement fermer la porte de mon bureau. En effet, après le mouvement #MeToo, la France a imposé l’interdiction de «portes closes» lorsque des employés de genres différents travaillent ensemble. Certaines entreprises créent même des «espaces safe», c’est-à-dire des bureaux sans aucun homme hétérosexuel pour éviter tout risque d’agression sexuelle.
« À midi, pour la pause déjeuner, je n’apporte plus de viande dans mes plats car j’en avais marre de me faire traiter de «carniste», de «spéciste» ou carrément d’arriéré par mes autres collègues – pour la majorité devenus végans. Par ailleurs, lorsque je fais les courses au supermarché et que j’ose m’acheter un rare morceau de poulet à 45 euros le kilo, je me fais systématiquement dévisager par les autres clients, emplis de dégoût.
« Le soir, tout en grignotant mon bol d’insectes accompagnés de pousses de soja [bien plus éco-responsable que mon bifteck d’antan], je peux enfin me distraire devant un film Netflix : c’est l’histoire de Napoléon, joué ici par Omar Sy, et Joséphine, sa femme, jouée par une actrice mexicaine dont le nom m’échappe. La parité dans ce film est parfaitement respectée ainsi on apprend que Napoléon était bisexuel, afro-américain et musulman. Le film a d’ailleurs obtenu 12 Oscars, battant ainsi le précédent record de 11 statuettes, remporté par «Titanic», un vieux film qui racontait l’histoire grotesque d’un couple blanc hétérosexuel, voyageant dans un paquebot de luxe au début du XXe siècle.
« Le film terminé, je décide de me glisser dans mon lit pour continuer ma lecture du moment « La Gloire de parent n°1 ». [Pour les plus anciens comme moi, ce livre s’appelait autrefois « La Gloire de mon père », et faisait partie de la série ‘Souvenirs d’enfance’, de Marcel Pagnol]. Je vais, d’ailleurs, bientôt attaquer « Le Château de parent n°2 » qui est la suite du premier. J’ai hâte. »

Et voilà les vignettes vachardes de la semaine

et c’est quoi les prochains interdits le mariage gay, inter-racial ?

Posséder une arme est un droit constitutionnel mais disposer de son corps non, ils sont givrés ses amérlocs
Ce n’est pas gagné !

Comme par hasard, revoilà, le covidou !

Eux, ils ont le droit de se gaver mais nous on doit payer plus et consommer moins, c’est ça le capitaliste.

nous non plus

Le Pen en embuscade

Ma préférée de la semaine

On a proposé aux élèves de bac pro pour l’épreuve de français de répondre à cette question :  » selon vous, le jeu est-il toujours ludique ? «  Le problème c’est que peu ou prou connaissait le sens du mot (relatif au jeu). Et on voudrait leur apprendre l’écriture inclusive…ça va être terrifiant ! Une étude réalisée il y a quelques mois montrait que les élèves de 4ᵉ faisaient moins de fautes de français et de grammaire que des élèves de 1ʳᵉ… Peut-être faudrait-il lâcher la console, l’i-phone et retrouver le gout des livres, en plus la lecture peut être une activité ludique !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s