Missive à celle qui pense -Poésie Hzl

Face au silence qui t’interpelle
Tu penses sans cesse
Toi fleur de serre, solitaire.
Face au ciel frissonnant
Tu comptes sans bouger
Les heures étoilées, lactées,
D’Orion et bien plus loin encore.
Face à tout
Tu te sens immense.

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s