Et il vient ce jour – Marie Vigneron

Et il vient ce jour
où tout est plus lent
il faut obstruer la source
et tendre la voile
on ne voit plus que la moitié du soleil
le vent déracine les arbres
et est éternellement en fugue
quand entre les lèvres et la voix
quelque chose se meurt
quelque chose d’angoisse et d’oubli
il faut chasser la stupeur
mettre deux tasses sur la table
se dire que c’est l’heure
de l’assaut et du baiser
que tout est englouti même le lointain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s