Almanach Vermot 1932 : origine des mots et locutions : Ramasser une pelle

Il est courant d’entendre dire d’une personne qui est tombée de bicyclette, ou de cheval : «  il a ramassé une pelle «   On a prétendu tout d’abord que cette expression originale était venue d’un ouvrier que l’on avait vu tomber dans la rue, d’ivrognerie sans doute, et que, pour se justifier, on déclarait avoir simplement vu  ramasser sa pelle ; mais il y a quelque trente ans , un ingénieur, M.G Mauveau, de Porto ( Portugal ), a donné, dans «  L’écho de Paris «, une autre solution :

«  L’expression s’applique plus particulièrement à une chute telle que le corps projeté avec force va buter sur le sol obliquement, comme s’il voulait enfoncer « en en soulevant une partie, faire, en somme, l’action d’une pelle. « 

Les expressions particulières de ce langage ayant une tendance à la généralisation avec le temps,  il y a lieu de présumer que ce n’est pas à une chute quelconque, mais à une chute d’un genre défini que s’appliqua primitivement cette expression «  ramasser une pelle « , puis, par extension, à tous ceux qui tombaient.

Vendredi 21 mars 1932  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s