Julien Vocance – Haïkus français

Gris fer, gris plomb, gris cendré,
Gris dans les coeurs résignés :
Relève des tranchées.

Couleuvres acides,
Lancées dans la nuit,
Perdues dans les vignes…

Jeunes filles
Qui se rhabillent,
Lumineuses après le bain.

(toile Charles CHAPLIN (1825-1891 – Jeune fille au bain)

Ça bombarde, ça bombarde.
Mais nous tenons tellement peu de place,
Et le monde est si grand!

En traversant la ruelle,
Le chat soupçonneux
A des souvenirs de jungle.

Dans des satins, des lumières,
Et des bouffées de crottin,
Voici venir l’écuyère !

(Toile Chagall)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s