« Aube » – Fidèle Mohdestes Tagatsing Tankou.


L’aube qui se lève,
D’une nuit trop brève,
Vient de mes rêves,
Disposer une trêve.
Autant, le soleil,
Qui surgit, vermeil,
Et faisant pareil,
Suspend mon sommeil.
Dans son vert treillis,
La nature tressaille
Sous le gazouillis,
Des oiseaux ébahis.
La vie comme toujours
Sans aucun détour
Reprenant son cours,
Me sert un nouveau jour !
« Quête Solitaire » éd. l’Harmattan

Pikist
Afrique, lever du soleil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s