Muriel Odoyer – Ces gens qui rêvent d’amour

Tous ces gens qui rêvent d’amour
Toutes ces personnes qui courent, qui courent
Cherchant au fond des grands discours
Un nouveau souffle, un air plus pur
Savent-elles que rien n’est sûr
Que derrière toutes les signatures
Se trouve un manque d’envergure
Un chemin perdu dans la brume
Tous ces gens dont l’amertume
S’est glissée sous un grand bitume
Un gris tenace comme une enclume
Donnant à la vie des fractures
Où pourront- ils trouver l’épure
A épouser le temps qui dure
Sans espoir, dans la démesure
De rêves noyés au blanc d’écume
Il y faudrait parler d’amour
D’un avenir qui court, qui court
Sur les hauteurs des grands discours
Qui parlent enfin d’un vrai futur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s