CADEAUX – Henri Baron


Je n’ai à t’offrir que mes insomnies
mes nuits vampires lourdes de doutes
mes peurs enfantines que le soir ressuscite
et le crépuscule libérateur de nos sortilèges
l’écume des mers d’espérance
mon école de la vie buissonnière
Si peu
si mal
rien

Autobiopoèmes, (B)REVES

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s