Pascal Depresle – J’attends

C’est l’ombre de nos vies
Qui refait le parcours
Jets de sang à rebours
Jeux de nuits interdits
A l’ombre du saule planté
De cette seule année
C’en est un tortueux
Comme le sont les jours
Ne viendront que des traits
Comme autant de cristaux
Faits de sable et de temps
Nous regarder couler
Dans l’infini
Oubli
Je suis un sens giratoire
Qui repart vers l’amer
Comme une Luth pond
A demi ses enfants


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s