Arkel- Recueil « Personne n’aura mes cendres »

Boire a ses références de noblesse, j’ai changé l’eau des fleurs ce matin, j’ai pas de fleurs, c’est une année à pâquerettes, si on pouvait tondre ce soleil de mai, le printemps est la saison la plus dégueulasse, j’ai plumé mes ailes d’ange,
Tu ne dis plus rien…
J’ai la noblesse de lever le coude en solitaire, je suis un marin qui prend la terre, j’ai laissé la fenêtre ouverte et débouché quelques bouteilles destinées à des dates bien précises, les hommes savent faire cela, boire avant la date, l’évidence serait aussi de changer l’eau des fleurs, j’ai pas de fleurs,
Tu ne dis plus rien…
Tu crois que je suis triste, tu as raison, tu as toujours raison, même quand je bois trop, la bêtise serait de te donner tords, j’ai plumé mes ailes d’ange,
Tu ne dis plus rien…
Saint-Emilion se boit comme un petit lait, j’ai l’ivresse d’un bon vin, au moins celui-là ne fera pas de mal à mon estomac, remarque au moins cela, j’ai bu tant d’énormes piquettes, à faire des trous dans mes pantalons, j’ai dû aimer mal,
Tu ne dis plus rien
J’ai dû aimer mal, j’ai plumé tes ailes d’ange, tu ne dis plus rien, j’ai changé l’eau des fleurs, j’ai pas de fleurs.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s