OFFRANDE DE SOI. UNE TORTUE RENAIT – Nicole Milhac



Il faisait frais sur mon visage
Je l’ai accueilli au réveil dans
Mes deux paumes ouvertes en coupe.
Toute la plage du front s’est étirée
Et les rides se sont lissées
Effacées sous la seule pression
De la douce pulpe des doigts
.
Gris perle était ici ce matin de soie
Soleil. J’ai palpé étonnée mes joues
Le pointu des os tendait la chair
Comme autant de sommets alpins
Voilà pommettes et menton
Fragiles et tenaces devenus menus
Comme des squelettes d’oiseaux
.
Sous les arcades des orbites bleues
S’enfoncent et creusent les yeux
Fatigués de trop longues veilles
Les pétales des paupières se lisseront-ils
Aussi à force de les étirer comme ceux
Des pharaons d’Égypte qui règnent
A jamais sur une mer de sable.
.
Il faisait frais sur mon visage
Je l’ai accueilli au réveil dans
Dans mes deux paumes ouvertes
J’en ai palpé la peau et étiré un sourire.
Une tortue du Sahara déguste une datte
Un peu de jus coule à mes commissures.
Offrande de soi ! Me voilà tortue renaissante

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s