Haïkus Japonnais -Sumitaku Kenshin (1961-1987)

Une chenille
Je voudrais survivre
Même en rampant par terre.

Une poussée
De fièvre déforme
La lune.

Bonne Année !
Seule la télévision
Me la souhaite.

Quand je me lève.
Il titube –
Le ciel étoilé.

Cette limonade
Sans bulles –
Voilà ma vie.













Il n’y a rien
Dans mes poches
Rien que mes mains.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s