Eric Costan-Et mon cœur de Pan

La voix manque
A mes garçons perdus
J’ai mal derrière leurs cœurs
Ils ne savent pas dormir
Simplement remplir
Des coffres de pleurs
Puis ouvrir les volets de la nuit
Laisser entrer l’eau des songes
Il leur faut dessiner
L’océan d’un pays imaginaire
Une princesse indienne
Des sirènes et un méchant
Un océan d’eau de songe
Pour noyer mes folies
Ses vapeurs
Et mon coeur de
Pan

Getty Images/iStockphoto

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s