Carole Dailly – La densité d’amour


Un mot se détache : Infini
Et quelque chose commence, se développe, s’envole,
La joie de l’élancée
De l’espace, inconnu familier
Sans fracas, sans écho
Son infini,
Quelque chose du chant et de l’envol
Le souffle rejoint l’air
Sa fraîcheur aux embruns de douceur
Et, au loin de la mer
La densité d’amour

Pastels et crayons aquarelles-Carole


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s