La voix des poètes – non à la guerre – Domi Bergougnoux

Un ciel rouge
zébré de déchirures
tombe
La lame d’un éclair plonge
dans la terre éventrée
Des routes calcinées
s’enfoncent
entre les cratères
On voit apparaître d’en haut
des formes creuses
rectangles triangles inhabités
encore debout sur l’arête du temps
Un pays rasé rayé
abstrait
se dessine
dans la poussière


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s