Sandra Lillo – La fenêtre est ouverte

La fenêtre est ouverte
on dirait j’ai ouvert un tiroir
parce que j’entends un bruit de petites
cuillères mélangées
mais c’est les oiseaux
Le ciel est bleu
ça donne envie de se baigner dedans
se laver les coudes avec un nuage
Après le bain je sentirais bon la paix
les grains de la lumière tomberont de
mes cils
comme si elle était un fleuve et je recevais
des gouttes
comme lorsque j’étais dans le train
Je regardais la vitesse semer
les maisons et les granges
comme si c’était des jouets
comme si cela ne devait pas durer
les vies
Quand on descend
les arbres comme des moines dans
leur robe de bure
auréolés des flocons dorés du soir
les bancs dessous
ça suffit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s