Gina De Vastey Fils-Aime-Giboulée ou colère de Dieu

Un tonnerre m’a tirée avec effroi de mon sommeil. C’est l’aube et le ciel est lourd, chargé d’électricité, Les nuages d’un gris noirâtre défilent à grande allure comme pour fuir l’horreur. Le vent souffle avec rage, renversant les chaises du jardin, le parasol et les pots de fleurs. Les feuilles partent dans un tourbillon, on dirait des oiseaux que le mauvais temps aurait surpris.
Des éclairs à répétition zèbrent le ciel qui s’éventre et la pluie s’affaisse ; de grosses gouttes s’écrasent sur le sol et la grêle martèle le toit dans un fracas d’enfer. Je suis tétanisée par la grandeur du spectacle lorsque Le vent semble arracher la vitre qui me protège et je recule avec stupeur.
La nature est en colère ce matin et a déployé toute la grandeur de sa puissance majestueuse. Qu’avons-nous fait pour mériter un tel courroux ? Avons-nous offensé les Dieux ?
Comme on peut se sentir petit face à la nature.

Et soudain, comme si Dieu était capricieux, le calme revient, les rayons du soleil filtrent à travers des nuages d’un blanc cotonneux et apparaît un superbe arc-en-ciel comme pour renouveler la promesse de Dieu faite à l’humanité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s