Catherine Boissaye – Le chevalier


Sous l’arche du pont fortifié
S’avance un fier cavalier
Son armure rougeoie
Du sang des sacrifiés
Il fallait qu’il guerroie
Pour son amour gagner
Las, après tant de mois
La belle, fille d’Antiope
N’a su jouer les Pénélope
Et le guerrier se fourvoie
Car d’un coeur glacé
Il s’était entiché

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s