La voix des poètes – non à la guerre – Julius C’anar Cauchois – Un million damnés

Des océans de missiles-fleurs
Des arbres bombardiers en l’air
Des racines en sub-profondeurs
Des barges de graines de terre
Des cyclones d’acides sables
Des animaux atomisés affables
Des pluies pour nous pulvériser
Nous dissoudre et nous sourdre
Et des vents dans le ventre
De nos glaciers godillants
Nos chewing-gums collés sur les chemins
Nos mains de manies Méphistophelès
À nos fesses
Et nos foyers qui s’effacent comme des gommes
Et nous laissent en entre-nous
Folle que notre ivraie se marie à la fadaise et foutaise
*
Et toi tu veux rire à belle trogne ?
Fais
Va
*
Tout grogne et plus nous épargne
Plein lard sur l’antre de nos marmailles
À yards et yards
Sur la tyrannie de nos turbines
Sur nos drapeaux aussi pauvres que stupides, nos hymnes
Et les vieux virés à la vapeur
Ont l’odeur d’un monde vicié
L’heure et l’ordre sont dès lors
Une nature pour son débarquement
Sur les plages de nos gemmes et ravages et chouchous
Pour détruire nos empires
Notre emprise pour du pire
*
La nature foudroie et fracasse nos lubies
Nos viols de pirates sur bayous et nos pouvoirs
Elle nous meurt avec du mépris Notre avoir-bavoir
Elle se venge à revers et à l’envi
Et c’est son chant du devoir
Qui est la musique du mieux
*
Nous n’aurions pas dû trahir la Terre
Sous Orion pas dû signer de nos seings malsains
Et regardons-nous satyres où les sciences sonnent de l’art lunaire
Et des dollars pour des culs de Lido
Voyons la guerre contre nos anges-gardiens
Trompe-l’œil des idiots
Regarde le Dieu tel un décorum à nos désastres hideux
Inventé de toute pièce
Nous remettre en place
_ s’il n’avait jamais existé _




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s